Comment bien choisir ses locataires ?

❓❔ Comment bien choisir ses locataires ?

En matière d’investissement locatif, le bailleur est très souvent confronté à l’épineux problème de loyers impayés. Ce qui laisse croire que le choix d’un locataire reste un acte de confiance pour éviter des déconvenues. La question qui se pose alors est de savoir comment bien choisir ses locataires. Forcément, il y a des mesures à prendre pour ne pas connaître une procédure d’expulsion. Nous verrons donc les critères de choix d’un locataire digne de confiance.

Évaluation du profil du locataire

Avant d’établir le contrat de location, il est impératif de connaître quelques paramètres essentiels, par exemple : revenus, profil du locataire, garantie de loyers impayés…

.

Vérifier la solvabilité du locataire

Qu’entend-on par solvabilité du locataire ? Tout simplement, il est question ici d’évaluer la capacité du locataire à pouvoir payer son loyer sans le moindre souci. Pour cela, un dossier de location doit être constitué. Il doit comporter des justificatifs sur la solvabilité du locataire. De ce fait, la loi Alur a fixé les documents à présenter. Nous pouvons citer entre autres :

  • Pièce d’identité : CNI, carte de séjour, permis de conduire, passeport
  • Justificatif de votre situation professionnelle : contrat de travail, carte professionnelle
  • Attestation de domicile : avis de taxe foncière, attestation sur l’honneur, quittances de loyer
  • Justificatif de revenus : fiche de paie, attestation de ressources, avis d’imposition, avis d’attribution de bourse

Par ailleurs, la liste complète des documents exigibles se trouve dans le décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015.

.

Rencontrer le locataire idéal

Bien évidemment, le bailleur est tenu de faire connaissance de son potentiel locataire. De toute façon, le locataire idéal est la personne qui va honorer son contrat de bail. Ce dernier devrait dans le même temps respecter le bien locatif. Cette visite n’est pas du tout anodine, d’autant plus qu’elle permet de se faire une idée sur la personnalité du candidat.

⚠️ Toutefois, il ne faudrait pas être tenté de tomber sous le coup de la discrimination des potentiels locataires. En tout état de cause, les critères de choix du bon locataire ne doivent pas tourner autour du genre, des opinions politiques, de la couleur de peau, de la religion ou encore des mœurs. Point n’est besoin de rappeler que la discrimination est punie en France par une peine d’emprisonnement de 3 ans et une amende de 45 000 €.

.

Si nous sommes en face d’une location nue, le propriétaire gagnerait à préférer un locataire sur le long terme. Cela se justifie par le fait que la reconduction du bail ne peut intervenir qu’après 3 ans.


Les autres garanties à considérer

Bien d’autres garanties peuvent assurer le bailleur qu’il est en face d’un bon locataire. Ce sont des cautions qui permettent d’anticiper sur les loyers impayés en cas de difficultés financières. Quelles sont-elles ?

.

Acte de cautionnement

Un acte de cautionnement s’y ajoute pour toute caution qui devrait payer le loyer en cas d’insolvabilité du locataire. De quoi est-il vraiment question ? De manière simple, il s’agit d’une garantie de paiement en cas d’éventuels loyers impayés de la part du locataire.

Dans ce document, vous trouverez des paramètres suivants :

  • Montant à s’acquitter
  • Montant des charges
  • Durée du cautionnement

.

Garantie Loyers Impayés

En abrégé GLI, la garantie des loyers impayés est une assurance qui permet au bailleur d’un bien locatif de se faire payer en cas de mauvaise foi du locataire. En fait, l’assureur est tenu de régulariser tous les loyers non perçus par le propriétaire en cas de défaillance du locataire.

Réellement, c’est une bonne alternative pour faire face à une cessation du paiement des loyers. Une GLI suffit alors pour protéger le bailleur lors d’un éventuel défaut de paiement. Ainsi, les protections assurées sont :

  • Rembourser les loyers non touchés
  • Se charger des frais de justice
  • Couvrir les dégradations occasionnées par le locataire
  • Verser les dommages et intérêts

.


Garantie VISALE

Êtes-vous un locataire sans garant ? Si tel est le cas, la garantie Visale est faite pour vous. Il s’agit d’un cautionnement qui a été établi par Action Logement en 2016. En réalité, c’est une caution gratuite octroyée aux jeunes qui accusent encore des difficultés de logement. Dès lors, Action Logement prend en charge leurs loyers impayés et éventuellement les dégradations locatives. En un mot, le Visa pour le Logement et l’Emploi vous permet d’acquérir un bien locatif tout en garantissant le paiement des loyers au bailleur.

Pour bénéficier de la garantie Visale, le locataire doit être âgé de 18 à 30 ans. Et si vous avez plus de 30 ans, il faudrait que votre contrat de travail date de moins de 6 mois. De plus, votre loyer ne doit nullement dépasser 1 300 €. À titre de rappel, cette caution locative est strictement réservée aux baux de résidence principale ou d’habitation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.